Archive de la catégorie ‘Non classé’

Découverte d’un crâne de plus de 80 000 ans

Mercredi 30 janvier 2008

Des archéologues chinois ont mis à jour 16 morceaux d’un crâne humain datant de 80 000 à 100 000ans. qui pourraient être l’une des clefs majeures pour comprendre l’origine de la population chinoise. Les ossement de l’Homme de Xuchang (du nom de la ville près de laquelle il a été trouvé dans la province du Henan) ont été retrouvés à une profondeur de 5 mètres, près d’une source d’eau riche en calcium (ce qui leur a permis de se fossiliser). On a déjà identifié une arcade sourcillière et une partie du front.
Le crâne présente également les restes fossilisés d’une membrane interne qui pourra peut-être révéler des détails importants du système nerveux de ces ancêtres chinois dont l’origine ne fait pas l’unanimité dans la communauté scientifique.La plupart des paléoanthopologues pensent que l’Homo sapiens moderne est un descendant direct des hominidés venus d’Afrique, mais d’autres scientifiques à des possibilités d’hybridation avec les néandertaliens. Certains scientifique chinois pensent quant à eux que le lien avec l’Homme de Pékin est plus fort et relève d’une continuité régionale.
xuchang.jpg

Selon le directeur du China’s cultural heritage administration, Shan Jixiang, « c‘est la plus grande découverte en Chine après l’Homme de Pékin et L’Homme de Zhoukoudian qui ont été découverts à Beijing le siècle dernier et qui ont permis d’éclairer d’un jour nouveau une période critique de l’humanité. » En 1929 des arhéologues avaient découverts des restes de cinq individus datant de – 250 000 à – 700 000 ans, qu’ils ont baptisés l’Homme de Pékin en 1929.

Découverte d’une nécropole punique

Mercredi 30 janvier 2008

Une nécropole punique datant du 4ème-5ème siècle av.JC a été découverte au musée de Sousse à la suite des travaux d’extension et de réaménagement. Cette nouvelle découverte suit de près celle d’un caveau romain, non loin des catacombes de a cité de Bouhsina, qui renfermerait des ossements de 13 personnes d’une même famille et des vases funéraires en céramique.

De nouveaux négatifs de Capa

Mercredi 30 janvier 2008

L’Internationalcenter of photography de New York a annoncé la découverte de trois boites contenant 3500 négatifs pris durant la Guerre d’Espagne par Robert Capa (1913-1954).  Capa avait confié ses archives à Csiki Weiss, un ami d’enfance, lors de son départ poiur New York. Weiss s’enfuie finalement à Marseille où il est arrêté et placé dans un camp au Maroc. Capa réussi à lui obtenir un visa pour le rejoindre via le Mexique. Weiss confie alors les négatifs à un officier consulaire mexicain.

h4ill1004415r.jpg

Du nouveau sur Abou Dhabi

Mercredi 9 janvier 2008

Un contrat a été signé, dans un salon de l’hôtel Emirates Palace, en présence de la ministre française de la Culture et de la Communication Christine Albanel, entre les agences française et émiratie chargées de la réalisation du projet détaillant le calendrier et les modalités de leur coopération.

abdhab2.jpg

L’accord avait été passé entre la France et Abou Dhabi le 6 mars 2007 et établissait le projet d’un musée universel portant le nom de Louvre Abou Dhabi, dont la réalisation allait être mise en oeuvre par la France, pour trente ans et en contrepartie d’un milliard d’euros. Le futur musée est en rélaité une partie d’un vaste projet portant sur la construction de quatre musées et d’un centre de spectacles qui formeront un « district culturel » dans un gigantesque complexe touristique.

abdhab.jpg

Ce projet avait été précédé d’une véritable levée de boucliers en France, qui a partagé le monde des musées en « pro » et « anti » Louvre-Abou Dhabi, de nombreuses personnalités s’inquiétant des risques de dérive commerciale, de menaces sur l’intégrité des oeuvres ou des risques de censure.

La ministre a évoqué avec les responsables émiratis une éventuelle nouvelle coopération dans d’autres domaines, tels que la musique ou l’archéologie.

 

Ce qu’il ne faut pas manquer en Europe

Dimanche 6 janvier 2008

 Voici les évenements marquants de ce mois de janvier chez nos voisins européens:

ALLEMAGNE

Archéologie à Brême: les trésors du musée archéologique de Naples, et quelques-uns venus directement de la cité ensevelie de Pompéi, s’exposent sous le titre « Luxe et décadence, la vie romaine au bord du Golfe de Naples ». Vaisselle d’argent, bijoux en or et salle de bains en marbre évoquent le raffinement de la société romaine, il y a deux millénaires au pied du Vésuve. De nombreuses pièces, issues des réserves du musée napolitain, ont été restaurées spécialement pour cette expo, qui après Brême s’installera en août 2008 à Nimègue (Pays-Bas). Musée Focke.

www.luxus-ausstellung.de

ESPAGNE

L’exposition « Warhol sur Warhol »à Madrid: plus de 200 oeuvres de l’artiste américain Andy Warhol exposées à la Casa encendida. Parmi les oeuvres exposées, provenant de musées, de collections privées ou de galeries, figurent notamment des polaroïds rarement exposés. (www.lacasaencendida.com)

L’exposition « La nuit espagnole Flamenco, avant-garde et culture populaire 1865-1936″ au Musée Reina Sofia de Madrid, jusqu’au 24 mars: Cette exposition aborde le Flamenco sous l’angle d’une culture moderne populaire et d’une avant-garde artistique apparue à la fin du 19e siècle. Le Flamenco et ses danseurs, deviendront ensuite une source d’inspiration inépuisable pour les peintres comme Picasso, Lipchitz, Miro ou Picabia. (www.museoreinasofia.es)

FINLANDE

A Helsinki, le metteur en scène français Arnaud Bernard a replacé Carmen, l’opéra de Bizet, dans le contexte sulfureux des années 1930 en Espagne, au seuil de la guerre civile. Libretto original interprété par des artistes finlandais. Les 8, 17 et 22 janvier à l’Opéra national d’Helsinki. (www.operafin.fi)

GRANDE-BRETAGNE

La capitale européenne de la culture en 2008, Liverpool, organise un week-end de cérémonies d’ouverture avec un spectacle gratuit en plein air le 11 janvier, puis la soirée d’inauguration officielle le 12 janvier avec notamment l’ex-Beatles, Ringo Starr, le rocker Dave Stewart (Eurythmics) et l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool. (www.liverpool08.com)

A Londres, l’exposition « De la Russie: chefs d’oeuvre de la peinture française et russe des années 1870-1925″, prévue du 26 janvier au 18 avril à l’Académie royale des Arts à Londres, où près de 120 tableaux provenant de quatre musées russes doivent être exposés. (www.royalacademy.org.uk)

ITALIE

A Venise, le Palazzo Grassi présente du 26 janvier au 20 juillet « Rome et les barbares, ou la naissance d’un nouveau monde », une exposition rassemblant plus d’un millier d’oeuvres et d’objets archéologiques en provenance d’Europe, des Etats-Unis ou encore de Tunisie, illustrant les confrontations entre l’Empire romain et les peuples dits « barbares » (www.palazzograssi.it)

A Rome, soixante-huit oeuvres d’art (antiquités romaines, grecques ou encore étrusques) restituées à l’Italie par plusieurs musées nord américains dont le musée Getty à l’issue d’un long bras de fer, sont gratuitement exposées du 21 décembre au 2 mars au palais de la présidence de la République à Rome. (www.quirinale.it)

PAYS-BAS

Le Gemmente Museum de La Haye présente jusqu’au 30 mars une importante exposition Picasso, des gravures, céramiques, dessins, sculptures et tableaux appartenant à la collection du musée Ludwig de Cologne (Allemagne). « Picasso à La Haye », plus vaste exposition Picasso jamais organisée aux Pays-Bas, présente plusieurs tableaux majeurs telles que le cubiste « Femme à la mandoline », un « Arlequin aux mains croisées » datant de 1923 ou encore « Femme à l’artichaut » peinte pendant la Deuxième guerre mondiale. (www.gemeentemuseum.nl)

PORTUGAL

L’exposition « Musées du XXIème siècle », qui se tient jusqu’au 3 février à la Culturgest à Lisbonne, conçue par l’Art Center Basel (Suisse), offre un panorama de la création architecturale du début du siècle (entre 2000 et 2010), à travers les projets de 27 architectes. Du Japon aux Etats-Unis, en passant par lEurope, elle met en évidence les liens entre l’art et l’achitecture des nouveaux musées à travers le monde. (www.culturgest.pt)

Des musées gratuits?

Dimanche 6 janvier 2008

D’après un communiqué, à partir du 1er janvier, les collections permanentes de 14 établissements sont en accès libre.

-Musée Guimet (Paris)
- Musée Cluny (Paris)
-Musée national du Moyen Age et musée des Arts et Métiers (Paris)
-Musée d’Archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye, Yvelines)
-Musée national de la Renaissance (Ecouen, Val-d’Oise)
-Musée de l’Air et de l’Espace (Bourget, Seine-Saint-Denis)
-Musée national de la marin (Toulon, Var)
-Musée national (de porcelaine) Adrien-Dubouché (Limoges, Haute-Vienne)
-Musée Magnin, (Dijon, Côte- d’Or)
-Palais du Tau (Reims, Marne)
-Palais Jacques-Coeur (Bourges, Cher)
-Château d’Oiron (Deux-Sèvres)
-Musée national du château de Pau (Pyrénées- Atlantiques)
-Château de Pierrefonds (Oise)

La ville de Paris a déjà institué la gratuité d’accès aux collections permanentes de ses 11 musées, parmi lesquels le Petit Palais et le musée d’Art moderne.

En plus de cette opération, les 18-25 ans auront entrée libre un soir dans la semaine : le mercredi au Centre Pompidou, le jeudi au Musée d’Orsay, le vendredi au Louvre et le samedi au Quai Branly.

Découverte à Chonqing (Chine)

Mercredi 2 janvier 2008

Des archéologues ont exhumé  7 tombes appartenant à la dynastie des Han (206 av.JC.– 220 ap. JC.), plusieurs pièces d’instruments en pierre (une hache, un outil servant à éplucher, des pelles et des herminettes) datant de la période néolithique à Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine.

chch.jpg

Ils ont aussi découvert une épée de bronze en forme de feuille de saule et une lance décorée d’images culturelles particulières d’habitants locaux de Chongqing et de la région du Sichuan en Chine antique.

chchc.jpg

C’est la première fois que des sites néolithiques ont été découverts à Chongqing. Ils indiquent que des êtres humains s’établirent déjà dans cette région 2 000 ans plus tôt qu’on avait imaginé.
 

On aurait découvert l’Arche de Noé

Mercredi 2 janvier 2008

Apres six mois d’une quête qui avait debuté en Juillet 2007, une équipe d’archéologues et de géologues turques et chinois, a pour la première fois dans l’histoire de la quête de l’Arche de Noé, decouvert une large structure en bois putrefiée, au fond d’une caverne sur le Mont Ararat. Des échantillons ont été emmenés et examinés par le Laboratoire de Géosciences, qui a confirmé la nature de la découverte.

La nouvelle découverte sera très prochainement révélée dans un livre écris par le professeur Oktay Bellik, directeur de l’Institut d’Archéologie Eurasienne à l’Université d’Istanbul.

D’après la Bible, l’arche de Noé se serait échouée sur le Mont Ararat après le Déluge, qui dura 40 jours et 40 nuits, recouvrant la Terre entière.

Trésor gaulois

Mercredi 2 janvier 2008

Un trésor gaulois a été découvert près de Laniscat (Côtes-d’Armor), avant le début du chantier du passage à quatre voies de la RN 164, lors des sondages d’une équipe de l’Inrap dirigée par Eddie Roy. Ils découvrent d’abord quelques fondations, des trous de poteaux et prennent la descision de fouiller ce qui semble une ferme gauloise. Là, ils mettent à jour des talus supportant une palissade d’enceinte de 7 500 m2, des structures d’habitat, de stockage de grains puis, ce trésor.

D’après Yves Menez, archéologue, spécialiste de la Bretagne de l’âge du fer, c’est «une découverte exceptionnelle». Le trésor est constitué de 545 pièces: têtes humaines, cordons perlés, chevaux, sanglier-enseignes militaires ; un art particulier qui dérive des pièces macédoniennes avec lesquelles Philippe de Macédoine et Alexandre le Grand rémunéraient leurs mercenaires gaulois.

tresgau.jpg

Le trésor aurait été frappé par la Cité des Osismes, un peuple gaulois qui occupait alors l’actuel Finistère, l’ouest du Morbihan et les Côtes-d’Armor. Le trésor de Laniscat tranche ainsi un débat de frontière avec le peuple voisin, les Venetes, montrant sans équivoque son appartenance aux Osismes.

«Ce genre de trésor ne devait être utilisé que lors de transactions majeures entre aristocrates», estime Yves Menez, d’autant plus que les Osismes pratiquaient le troc. Cette découverte, tant la ferme que le trésor, participe d’une vision plus complexe de la société gauloise pré-conquête, où une ferme, certes de très grande taille, peut devenir l’endroit où dissimuler un trésor.

tresgau2.jpg

Mais de nombreuses questions subsistent: A qui appartenait ce trésor? Quelle utilité avait-il? Pourquoi ce trésor a t-il été dissimulé ? Et pourquoi n’a t-il pas été repris, alors que la ferme a continué son activité durant près de cent ans après l’enfouissement ?

Découverte au Mexique

Mercredi 2 janvier 2008

Une pyramide aztèque vieille de 800ans, vient d’être découverte en plein centre de Mexico, dans le quartier de Tlatelolco, autrefois un important centre religieux et politique pour les élites aztèques.

Depuis la découverte d’une autre pyramide sur ce site il y a 15 ans, les historiens pensaient que Tlatelolco avait été fondé par les Aztèques en 1325, la même année que la ville jumelle et voisine de Tenochtitlan, capitale de l’empire aztèque, que les conquérants espagnols ont rasé en 1521 pour fonder Mexico. La découverte de cette nouvelle pyramide, haute de 11m, remettrait cette hypothèse en cause, dans la mesure où elle pourrait avoir été batie en 110 ou 1200.
pyramidemexico08.jpg

123456...12