Découverte en Kabylie

Une grande stèle funéraire de type libyco-romain de 2,30m de long et d’un mètre de large a été découverte dans un petit village dans le massif montagneux d’Adekar, à l’ouest de Bgayeth. La stèle est une grande dalle de grès brun gravée de chasseurs vraissemblablement.

Cette stèle avait été découverte par un berger qui gardait on troupeau. La stèle ne pouvant être transportée, restera là jusqu’au jour où les habitants profitent de la présence d’un bulldozer pour la ramener jusqu’au cimetière en contrebas du village. Un jour qu’il avait trop plu et neigé, la terre gorgée d’eau glisse sous le poids de la stèle et elle s’affaisse. Sa partie supérieure se casse. C’est là que l’ont trouvée M Ouary, M. Djamel Moussaoui, un journaliste du quotidien El Watan. Le beger qui l’avait découvert les emmène jusqu’au lieu où il l’a découvert. Le site renferme un tumulus que les villageois nomment « Ikhervane Iroumyen », ce qui signifie les ruines romaines. Selon Djamel Moussaoui il ne faut pas se fier à ce nom car il définit aussi bien aux romains qu’aux berbères romanisés. Au sommet d’une colline, il y aurait une importante nécropole, qui contiendrai une centaine de tombes. L’une des tombes, ouverte récemment et rebouchée à l’aide de grosses pierres, contient des restes humains très anciens si l’on juge par leur état de conservation. Il s’agit de ce qui semble être un tibia et un os du bassin. La tombe en dallage est orienté vers le Nord Est selon la position du crane que les villageois ont vu avant qu’il ne soit enseveli par la boue des dernières pluies.

Source: www.kabyle.com

Laisser un commentaire