L’archéologie est faite de surprise!

L’INRAP cherche, mais ne trouve pas toujours ce qu’elle souhaite. 

À Pont-du-Château, ils ont déterré récemment une poitrine d’argile de quelques centimètres, sans tête ni ventre, datant vraissemblablement du néolithique et dont on ne sait rien. Une belle et rare découverte pour l’équipe qui ne cherchait que des silex ou de la poterie. D’autres chercheurs fouillaient un site mérovingien en Meurthe-et-Moselle quand ils ont trouvé une bouteille de bière, avec à l’intérieur la lettre d’une tante d’un soldat américain de la Première Guerre mondiale. Quant à l’équipe qui intervenait près du parc du château de Baillet-en-France (Val-d’Oise), elle s’intéressait a priori à l’époque médiévale quand elle découvrit des sculptures de ciment qui ornaient le pavillon soviétique lors de l’Exposition universelle de 1937 et qui avaient été offerte à la CGT.

Une réponse à “L’archéologie est faite de surprise!”

  1. Marion dit :

    Incroyable ce qu’on peut découvrir sans le vouloir !!!!

Laisser un commentaire