Découverte d’un crâne de plus de 80 000 ans

Des archéologues chinois ont mis à jour 16 morceaux d’un crâne humain datant de 80 000 à 100 000ans. qui pourraient être l’une des clefs majeures pour comprendre l’origine de la population chinoise. Les ossement de l’Homme de Xuchang (du nom de la ville près de laquelle il a été trouvé dans la province du Henan) ont été retrouvés à une profondeur de 5 mètres, près d’une source d’eau riche en calcium (ce qui leur a permis de se fossiliser). On a déjà identifié une arcade sourcillière et une partie du front.
Le crâne présente également les restes fossilisés d’une membrane interne qui pourra peut-être révéler des détails importants du système nerveux de ces ancêtres chinois dont l’origine ne fait pas l’unanimité dans la communauté scientifique.La plupart des paléoanthopologues pensent que l’Homo sapiens moderne est un descendant direct des hominidés venus d’Afrique, mais d’autres scientifiques à des possibilités d’hybridation avec les néandertaliens. Certains scientifique chinois pensent quant à eux que le lien avec l’Homme de Pékin est plus fort et relève d’une continuité régionale.
xuchang.jpg

Selon le directeur du China’s cultural heritage administration, Shan Jixiang, « c‘est la plus grande découverte en Chine après l’Homme de Pékin et L’Homme de Zhoukoudian qui ont été découverts à Beijing le siècle dernier et qui ont permis d’éclairer d’un jour nouveau une période critique de l’humanité. » En 1929 des arhéologues avaient découverts des restes de cinq individus datant de – 250 000 à – 700 000 ans, qu’ils ont baptisés l’Homme de Pékin en 1929.

Laisser un commentaire