Un gorille vieux de 10 millions d’année découvert en Ethiopie

Une canine et six molaires extraites en Ethiopie représentent les restes les plus anciens jamais retrouvés d’un gorille, âgé de 10 à 11 millions d’années, baptisé choropithèque.

Cette découverte signifierait que les grands singes se sont séparés de l’homme bien plus tôt que l’on ne le croyait (6 ou 7 millions d’année). Cela voudrait dire également que le gorille serait originaire d’Afrique et non d’Asie, comme s’accordaient à penser les chercheurs. Le choropithèque serait à la base de la branche des gorilles.

dents.jpg

Laisser un commentaire