L’homo habilis et l’homo erectus auraient cohabités

Homo habilis est une espèce du genre Homo dont on situe généralement l’apparition il y a approximativement 2,5 millions d’années. Les Homo habilis (littéralement « hommes habiles ») ont été nommés ainsi en 1964 parce que des outils de pierre rudimentaires se trouvaient à proximité de leurs premiers restes. Il y a 1,8 million d’années, ces inventeurs de l’outil auraient cédé leur place sous le soleil à leurs descendants Homo erectus (« hommes érigés »), eux-mêmes décrits d’abord en Asie, dès 1891, à partir de fossiles de quelque 800.000 ans.
  
Cependant, la découverte et l’étude de deux fossiles découverts par l’équipe de Fred Spoor de l’University College de Londres, sur la rive est du lac Turkana (Kenya) remettent en cause la filiation et l’ordre entre les espèces du genre Homo. Il s’agit de fossiles de fragments de mâchoire supérieure d’Homo habilis, les plus récents jamais trouvés, datés de 1,44 million d’années, et d’un crâne d’Homo erectus remarquablement bien conservé et paradoxalement plus ancien, vieux de 1,55 million d’années. Les deux espèces d’hominidé, censées s’être relayées au cours de l’évolution, otn en fait longtemps cohabités dans le bassin du Turkana, pendant un demi-million d’années peut-être. Selon Meav Leaky, paléontologue, « la preuve de leur coexistence rend peu probable que l’Homo erectus ait évolué à partir de l’Homo habilis. » 

sgejga80080807173329photo00diaporamadefault480x400.jpg

Les deux espèces semblent avoir commencé à se développer à partir d’un ancêtre commun entre 2 et 3 millions d’années. Les deux hominidés ont toujours été des espèces séparées, ce qui signifie qu’ils ont occupé leur propre niche écologique, qui a permis d’éviter une concurrence directe entre eux. Ils n’avaient pas la même alimentation, par exemple. En effet, les dents et les mâchoires moins puissantes d’Homo erectus correspondent à un régime alimentaire incluant plus de viande, de graisses animales et d’autres aliments plutôt tendres, contrairement à Homo habilis adapté à une nourriture plus dure d’origine végétale.

Au siège du Musée national du Kenya, à Nairobi, Fredrick Manthi Kyalo a présenté le crâne d’Homo erectus, vieux de 1,55 million d’années.
« J’ai découvert ce fossile le jour de mon anniversaire, le 5 août 2000, c’était un cadeau », a raconté Manthi Kyalo. « On m’a attribué peu de mérite pour ça. Ca fait longtemps que les Kenyans se voient attribuer très peu de crédit pour leurs découvertes », a-t-il ajouté. La découverte est principalement associée à Louise et Meave Leakey. Elles dirigeaient la mission en 2000 mais ne sont pas les auteurs des découvertes, ont précisé les autorités du musée.

kyalomanthi.jpg

Laisser un commentaire